Bernard Reber

Bernard Reber est directeur de recherche au CNRS, docteur en recherches politiques (EHESS), habilité à diriger des recherches en philosophie (Sorbonne). Avant cela, il a suivi un parcours complet (Bac + 7) d’études théologiques et en sciences religieuses (universités de Fribourg, Zürich, Centre Sèvres et Institut catholique de Paris), complété par une étude de terrain de 2 ans à l’Ile Maurice et en Inde. Après 2 ans d’études et de pratiques journalistiques, il s’est tourné ensuite vers l’éthique des nouvelles technologies et l’évaluation technologique participative. Il a notamment réalisé des recherches collectives sur l’évaluation des États généraux de la Bioéthique et sur l’éthique et la décision politique au sujet de l’homme augmenté (Projet européen EPOCH). Ses recherches  se situent à l’interface de la philosophie (morale, politique et des sciences) et de la sociologie de l’éthique, et portent notamment sur le pluralisme, les valeurs, l’épistémologie de l’évaluation des technologies controversées, le principe de précaution, l’éthique de l’environnement et des technologies, la normativité en contexte et les théories démocratiques (dont la démocratie délibérative). Il a publié entre autres La Démocratie génétiquement modifiée. Sociologies éthiques de l’évaluation des technologies controversées, Presses de l’Université Laval, 2011 ; avec Chardel P-A. et Gossart C. (dir.), Conflits des interprétations dans la société de l’information. Éthiques et politiques de l’environnement, Paris, Hermes Sciences International, 2012. Il est responsable de la partie théorique du projet européen, Governance for Responsible Innovation (Projet européen GREAT), portant sur la notion émergente de recherche et d’innovation responsables, nouvelle exigence du programme de recherche européen Horizon 2020.

Il a enseigné notamment à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, à la Sorbonne, à l’École nationale supérieure des Mines de Paris, à l’Institut international de la pensée islamique et au Centre Européen d’Enseignement et de Recherche en Éthique (CEERE) de Strasbourg.

Il a été directeur-adjoint du Centre de recherche sens, éthique et société, UMR 8137 CNRS – Université Paris Descartes.

Interventions de Bernard Reber dans les colloques de la Fondation