2005 – L’universel (au) féminin

Marie Curie, Hannah Arendt, Françoise Dolto, Clara Schumann,
Camille Claudel, Eleanor Roosevelt

 

Hauts patronages

UNESCO

Conseil de l’Europe

Ministère de la culture et de la communication

 

Publication

L’universel (au) féminin

Ed. L’Harmattan, Coll. Journées de la Solidarité Humaine, 2005

10 septembre 2005, Maison de l’UNESCO, Paris

L’universalité n’est pas un privilège de naissance, ni l’œuvre d’un jour. Elle ne s’obtient pas par décret, en vertu du principe de parité. Elle réclame des médiateurs, des intercesseurs et des relais, toute une chaîne de la reconnaissance. Elle doit s’attester et se consolider au fil du temps et des générations, parfois aussi vaincre les résistances qu’oppose au génie le poids des préjugés et des habitudes. En détournant un mot fameux de Simone de Beauvoir, on pourrait dire : on ne naît pas universel, on le devient. Cela est encore plus vrai lorsqu’on est une femme. Celles que nous n’hésitons plus à compter au nombre des « grands hommes » de l’histoire ont d’abord du faire reconnaître leur excellence dans le contexte d’une communauté ou d’une culture largement masculines. Cela n’a pas toujours été simple. Parmi ces personnalités d’exception, certaines vécurent dans l’ombre d’un époux ou d’un frère célèbre, et la postérité fut souvent moins injuste à leur égard que leurs contemporains.

Mais au-delà de ces obstacles et des questions encore très actuelles qu’ils soulèvent concernant l’évolution de nos sociétés, il reste à s’interroger sur l’idée même d’une particularité féminine dans l’accès à l’universalité. L’universel se décline-t-il au féminin ? Et comment éviter, en formulant cette question même, les clichés embarrassants de l’« éternel féminin » ? Quelques trajectoires et expériences singulières, choisies dans des domaines variés, permettent d’aborder ces problèmes ou de les reposer à nouveaux frais, pour produire autre chose qu’une simple revue héroïque des icônes féminines de la modernité : Hannah Arendt, Marie Curie, Camille Claudel, Françoise Dolto, Eleanor Roosevelt, Clara Schumann.

Programme

La journée a été animée par Jean-Paul Guetny, journaliste et écrivain

Ouverture

  • Message de Madame Catherine Vautrin, Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité
  • S. Exc. M. Miguel Angel Estrella, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, délégué permanent de l’Argentine auprès de l’UNESCO (voir la vidéo)
  • Mme Saniye Gülser Corat, chef de la Section pour les femmes et l’égalité des genres du Bureau de la planification stratégique de l’UNESCO

 

Table ronde – Marie Curie, Hannah Arendt, Françoise Dolto

  • Laure Adler, journaliste, productrice à Radio France et écrivain : Le monde commun

Table ronde – Eleanor Roosevelt, Clara Schumann, Camille Claudel


Les colloques

Galerie de photos