Repenser le rapport des traditions religieuses aux autres religions et à l’espace commun

par Pierre Gisel

Les traditions religieuses sont tentées de se replier sur leurs biens propres et de donner forme à des refuges identitaires coupés de la société de tous et séparés d’autres traditions ou formes religieuses. C’est une propension à évaluer, à interpréter et à mettre en perspective critique. À l’encontre de particularismes juxtaposés. Mais l’ouverture d’une tradition religieuse à d’autres traditions, religieuses ou morales, doit aussi être repensée. La modernité libérale et républicaine a pensé les dépasser au nom et au profit d’un universalisme. Le présent exposé s’efforcer de proposer un autre modèle d’ouverture, fécond pour chacune des traditions en cause aussi bien que pour la société dans son ensemble.