L’élan vital face à l’effroi du dernier instant

Par Renaud Evrard

L’expérience de mort imminente (EMI) pourrait nous renseigner sur l’expérience cognitive du trépas, c’est-à-dire ce que nous percevons, pensons et nous remémorons lorsque nous avons l’impression d’être sur le point de mourir. Or, une analyse de nombreux cas identifie un renforcement mental avec une partie des sujets qui ont ressenti une pensée plus claire, plus vive et plus pragmatique que d’habitude, mais aussi une perception plus détaillée et fluide, le tout favorisant des performances intellectuelles et physiques auxquelles certains sujets attribuent leur sauvetage. Posséderions-nous tous ce système d’alerte en cas d’urgence ultime ? Bergson, en son temps, avait identifié une « conversion brusque de l’attention » favorable à ce sursaut d’élan vital. Que nous apprend-il sur notre humanité ?