Colloque «Éthique et famille »

Partenaires

Sous le Haut Patronage du

Action soutenue par

En partenariat avec

sciences humaines

Publications du colloque

                     

 

17 et 18 mars 2011  –  Mairie du 16e arrondissement, Paris

co-organisé avec le Centre de recherche Sens, Éthique, Société (CERSES – UMR 8137) Université Paris Descartes, CNRS

Le contexte

Les évolutions profondes que connaît la structure familiale, qui sont liées, entre autres, aux progrès de la médecine (assistance médicale à la procréation, recul de l’âge du décès, etc.), à l’impact des nouvelles normes juridiques, aux mouvements de populations et aux interpénétrations culturelles, aux nouvelles technologies, à l’environnement, nécessitent de s’interroger sur l’évolution des représentations de la famille, de la nature des liens et des comportements en son sein, et sur les problématiques d’ordre éthique qui résultent de ces bouleversements.

Le Centre de recherche Sens, Éthique, Société (CERSES – UMR 8137) Université Paris Descartes, CNRS et la Fondation Ostad Elahi – éthique et solidarité humaine s’intéressent tous deux aux questions d’éthique : le CERSES mène des recherches en éthique à partir des sciences humaines, sociales et juridiques, et des sciences du vivant. La Fondation a pour vocation le développement de la solidarité par une réflexion sur l’éthique, particulièrement dans sa dimension pratique, et promeut notamment l’enseignement et la recherche en éthique. Ces deux organismes se sont associés en décembre 2008 pour lancer un appel à contributions sur le thème « Éthique et Famille ».

En effet, outre les questions théoriques et épistémologiques propres à la recherche en éthique, les deux institutions ont une activité importante orientée vers des questions éthiques inhérentes à la vie sociale contemporaine et à sa transformation. Ces questions surgissent dans de nombreux domaines dont celui de la famille qui regroupe de nombreuses thématiques propres à la santé (pratiques médicales, innovations biotechnologiques, recherche scientifique…), la politique et le droit (immigration, multiculturalisme, pratiques judiciaires), l’économie (redistribution de ressources, économie de la santé, éthique et finances…), mais aussi d’autres thématiques propres à la famille (filiation, nouvelles formes de familles, rôles parentaux, autorité, honneur, violence, vulnérabilités, bioéthique,  solidarité…). Elles font l’objet de controverses, tant pour les sciences que pour les choix de société, qui font souvent appel à de nouveaux modes de régulation.

L’objectif de l’appel à contributions a été de réaliser deux ouvrages intitulés Éthique et Famille, sous la direction d’Edwige Rude-Antoine et Marc Piévic, tome 1 et tome 2 (Paris, l’Harmattan, coll. Éthique en contextes, 2011) regroupant des réflexions dans de nombreux champs scientifiques – éthique, anthropologie, psychologie, droit, économie, sociologie, philosophie, etc. – faisant le point des recherches au niveau international à partir de la question suivante : « Quelles sont les problématiques éthiques et les normes du comportement moral au sein de la famille contemporaine dans un monde qui se globalise ? ». S’agissant de mieux saisir les contraintes imposées au raisonnement moral par la complexité des situations singulières, il paraissait indispensable d’aborder cette question sous l’angle de l’échange entre toutes les disciplines des sciences humaines et sociales concernées.

Le colloque international « Éthique et Famille » s’est situé dans la continuité de ces deux publications. En partenariat avec l’Union nationale des associations familiales (UNAF) et avec le soutien du Conseil régional d’Île-de-France, ce colloque visait à faire se rencontrer et dialoguer les chercheurs de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales et des sciences du vivant, les professionnels en charge des questions touchant à la famille et les représentants des pouvoirs publics, autour de thématiques propres à la famille et transversalement à la santé, à la politique et au droit. Les actes de ce colloque ont donné lieu à un troisième tome publié également aux éditions de l’Harmattan dans la collection Éthique en contextes en 2013.

Le programme

Jeudi 17 mars – Conférences plénières

Ouverture du colloque

Axel Kahn, président de l’Université Paris Descartes
Stéphan Chenderoff, administrateur de la Fondation Ostad Elahi
Edwige Rude-Antoine, directrice de recherche au CNRS, directrice du Centre de Recherche Sens, Éthique, Société (CERSES), Université Paris Descartes, CNRS

Matinée

Président de séance : Gilles Séraphin, sous-directeur en charge de la Recherche, des Études et des Actions politiques, Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), 

« Le non choix de la parenté. Une éthique de la nécessité », Jean Clam, sociologue et psychanalyste, CERSES, Université Paris Descartes, CNRS

« Enjeux éthiques des transformations juridiques de la famille », Françoise Dekeuwer-Défossez, juriste, Faculté libre de droit de Lille

« Pour une sociologie de l’éthique de la famille », François Terré, juriste, Université Paris Panthéon-Assas

Après-midi

Président de séance : Edwige Rude-Antoine, juriste et sociologue, CERSES, Université Paris Descartes, CNRS, France

« Éthique et prise en charge des enfants », Alain Vanier, professeur des Universités, directeur du Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société, Université Paris 7, France et Catherine Vanier, fondatrice d’Enfance en jeu, membre d’Espace Analytique, Chercheur associé au Laboratoire de recherches Psychanalyse et Médecine, Université Paris 7

« Autonomie et solidarité dans la famille, débats philosophiques », Daniel M. Weinstock, philosophe, Université de Montréal, Canada

« Y-a-t-il une famille éthique ? La famille est-elle une institution injuste ? », Ruwen Ogien, philosophe, CERSES, Université Paris Descartes, CNRS

Vendredi 18 mars – Ateliers

Matinée

Atelier 1 – Rôles parentaux, Nouvelles formes familiales

Président de séance : Edwige Rude-Antoine, juriste et sociologue, CERSES, Université Paris Descartes, CNRS, France

Intervenants
Alberto Giubilini, philosophe, Université de Milan, Italie
Marisa Malagoli Togliatti, neuropsychiatre, Université de Rome, Italie
Barbara Pojaghi, psychologue, Université de Macerata, Italie

Atelier 2 – Enfants et Droits

Président de séance : Jean-Philippe Pierron, philosophe, Université Jean Moulin Lyon 3, France

intervenants
Jean-Pierre Cambefort, psychologue, Université de la Réunion
Maria Ignès Costa Moreira, psychologue social, Université pontificale du Minas Gerais, Brésil
Claudine Parent, travailleuse sociale, Université de Laval, Canada

Atelier 3 – Honneur, Violence, Vulnérabilité

Président de séance : Abdelhafid Hammouche, sociologue, Université de Lille 1, CLERSE, CNRS

Intervenants
Radu Clit, psychologue clinicien, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Youssef Guenzoui, juriste, Université de Paris 13
Richard Ouedraogo, juriste, Université de Paris 8 Vincennes-St-Denis

Restitution des ateliers 1, 2 et 3 par l’ensemble des présidents et débats avec la salle

Après-midi

Atelier 4 – Droit et Justice

Président de séance : Danielle Moos, avocate spécialisée en droit des personnes et de la famille

Intervenants
Henri Bah, philosophe, Université de Bouaké, Côte d’Ivoire
Silvia Salardi, juriste et philosophe, Université de Milan, Italie

 Atelier 5 – Santé, Bioéthique

Président de séance : Simone Bateman, sociologue, CERSES, Université Paris Descartes, CNRS

Intervenants
Catherine Dekeuwer, philosophe, CERSES, Université Paris Descartes, CNRS
Michela Marzano, philosophe, Université Paris Descartes

Atelier 6 – Solidarité, Économie

Président de séance : Jean-Luc Dubois, économiste, directeur de RESILIENCES, Institut de recherche pour le développement (IRD)

Intervenants
Johanna Etner, économiste, CERSES, Université Paris Descartes, CNRS 
Franco Riva, philosophe, Université catholique de Turin, Italie

Restitution des ateliers 4, 5 et 6 par l’ensemble des présidents et débats avec la salle

Conclusion

François Fondard, président de l’UNAF
Marie Gaille, CERSES, Université Paris Descartes, CNRS

 

Les journées d’études