Ethique ou éducation ou comment avoir des positions réellement éthiques dans une démarche pédagogique ?

par Françoise Boissou

Résumé

J’aborderai cette question de deux façons :

  • l’une liée à ma discipline, des sciences de la vie et de la terre et ce qu’elle permet d’aborder par les programmes et les contenus ;
  • l’autre, plus transversale, à partir d’exemples d’innovations en termes d’aides aux publics scolaires en difficulté.

Je proposerai deux séries de réflexions dans le premier domaine :

  • faire réfléchir les élèves aux progrès des sciences et des techniques (précisément je prendrai des exemples en bioéthique) qui renvoient à des questions de vie et de mort, mais aussi de dignité, de responsabilité et de liberté humaines ;
  • travailler sur les lois de la génétique ou de l’évolution amène à des réflexions sur le racisme ou sur la part respective de la science et de la croyance.

Dans le second domaine, je souhaiterai rapporter des exemples vécus :

  • l’accès aux TICE pour des élèves défavorisés au plan social et en échec scolaire et qui s’émerveillent devant ce droit au beau, au neuf, au moderne qui leur est permis et dont ils tirent le meilleur profit ;
  • des classes ou des structures pour élèves « décrocheurs » qui retrouvent la réussite scolaire par des activités de détour (jumelage avec village africain) ;
  • des structures pour enfants malades avec égalité de traitement avec leurs amis en établissement scolaire.