L’entreprise, acteur économique enchâssé dans le social : lorsque les interactions sociales impactent les comportements d’entreprise

par Thierry Hommel

Résumé

La notion d’enchâssement social du marché, développée par Polanyi (1944) pour rendre compte de l’imbrication des règles sociales, politiques et de traits culturels dans l’organisation des échanges inscrit l’ensemble des relations sociales au sein d’une socioéconomie caractérisée par la coexistence de trois modalités de coordination des activités humaines : réciprocité, échange marchand et contraintes étatiques.
Les entreprises y agissent en considérant la réalisation du profit comme une condition non négociable de leur existence. Néanmoins, les conditions de la réalisation de ce profit font l’objet de négociation, dans lesquelles intérêts différentiés et valeurs doivent être coordonnés. Les valeurs et intérêts externes à l’entreprise impactent donc les conditions d’exercice de l’activité d’entrepreneur, comme nous le montrent aujourd’hui les problématiques environnementales. Il est intéressant de voir dans quelle mesure ces valeurs peuvent être appropriées par l’entreprise et de vérifier quels leviers apparaissent les plus efficaces à cet effet.