Le sens et la portée du concept d’intégrité pour l’éthique individuelle au sein de l’entreprise

par Alain Anquetil

Résumé

Il est impossible de séparer toute réflexion sur l’émergence d’une éthique individuelle au sein de l’entreprise de deux considérations fondamentales. La première concerne le rôle que l’entreprise, et chacun de ses membres, est censée jouer au sein de la société. Ainsi, une démarche normative qui consisterait à définir une éthique dans l’entreprise à partir des pratiques concrètes supposerait d’identifier les fins visées par ces pratiques et d’évaluer leur légitimité sociale. La seconde considération concerne la psychologie morale. L’explication des comportements éthiques au sein de l’entreprise renvoie à des réflexions théoriques et à des travaux empiriques menés à un niveau général, notamment sur la production et l’efficacité du jugement moral. La seule référence aux « modèles de la décision éthique » qui ont été proposés dans la littérature spécialisée est largement insuffisante. Ces deux considérations fondamentales renvoient au souci actuel de cohérence dans toute approche de l’éthique dans l’entreprise. Les normes pratiques qui en seraient caractéristiques devraient en effet être cohérentes avec celles qui gouvernent la vie personnelle. L’accent mis récemment, dans la littérature relevant de la Business Ethics, sur le sens et l’importance du concept d’intégrité en est une illustration.