Quelques difficultés de la pratique des réseaux numériques

par Claude Henry

Résumé

Alors que les pratiques des réseaux numériques dans un but de solidarité se développent largement, il est urgent de bien percevoir les difficultés souvent rencontrées par les membres de ces réseaux. On choisit ici de mettre l’accent sur quelques éléments.

La maîtrise d’un échange coopératif fluide fait appel à des connaissances «procédurales» souvent difficiles pour de nombreux membres. Il faut réussir à construire sinon de «l’expertise pour tous», du moins de «l’aisance pour tous».

L’intervention dans un réseau pose la question délicate du passage d’un espace «privé» à un espace «public». Ce passage ne va pas de soi.

Une extrême attention doit être portée aux modes habituels d’acquisition des connaissances par les membres du groupe. Attention aux effets de «formatage» a priori des données proposées dans les réseaux.

De même, les membres ont leurs pratiques courantes de développement de leur capital social et relationnel, interne et externe au groupe. La mise en réseau les transforment, voire les bousculent.

On insistera sur les possibilités qu’offre le réseau lui-même, si on y prend garde, comme lieu de régulation et de traitement de ces difficultés. La réflexion sur «l’art de l’animation» doit se poursuivre…