Questionnements autour de l’enseignement de l’éthique

par Marie-Jo Thiel

Résumé

Ces dernières années, nombre de textes législatifs touchant en particulier le monde de la santé, imposent une formation et/ou une évaluation en éthique. En même temps, nul ne sait au juste de quoi l’on parle quand on dit « éthique ». Il faut éviter à tout prix « l’expert en éthique » et en même temps on rechigne à financer ou reconnaître pleinement une recherche en éthique. D’aucuns pense qu’il suffit de prononcer le mot pour assurer une pertinence éthique aux pratiques…

Cette contribution voudrait faire le point d’une part sur les exigences officiellement formulées en matière d’éthique et d’autre part les difficultés de l’enseignement effectif sur le terrain, à partir de l’expérience du CEERE (Centre Européen d’Enseignement et de Recherche en Éthique) de l’université de Strasbourg tout en ouvrant ponctuellement sur la dimension européenne et en en appelant à une recherche interdisciplinaire assumant la complexité de cette discipline des frontières et des croisements.