Newsletter Septembre 2008

 

RAPPEL :
Comment la littérature change l’homme – Rumi, Dante, Montaigne, Tagore, Hesse –

Colloque
13 septembre 2008 ; 10h00-17h30
Palais du Luxembourg, salle Médicis
15, rue de Vaugirard 75006 Paris

Sous le haut patronage de M. Christian Poncelet, Président du Sénat
M. Terry Davis, Secrétaire général du Conseil de l’Europe
Mme Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication

La littérature porte-t-elle en elle assez d’idéal pour accomplir une mission pacificatrice et civilisatrice ? Peut-être sa vertu transformatrice s’exprime-t-elle d’abord, pour chacun, dans l’opération même de la lecture et le travail de défamiliarisation qu’elle implique. Toute grande oeuvre littéraire serait en ce sens « engagée », pour autant qu’elle entre en résonance avec le souci éthique qui est inséparable de l’expérience humaine et de ses remous historiques.

En se penchant sur quelques grandes figures de la littérature mondiale, cette 7ème édition de la Journée de la solidarité humaine permettra de mieux comprendre comment se constitue, à des époques et dans des cultures différentes, l’horizon d’un tel engagement, mais aussi d’en préciser les formes et les limites. Il s’agira de voir notamment comment de grands auteurs – poètes, romanciers ou dramaturges – furent aussi de grands penseurs, en quête d’une voix qui puisse changer l’homme individuellement, dans une perspective éthique.

  • France Bhattacharya, Professeur émérite des universités, littérature bengalie, INALCO ; Le poète Tagore et l’éveil de la conscience
  • Roger Dadoun, Philosophe et psychanalyste, Professeur émérite de littérature comparée, Université de Paris VII-Jussieu ; Herman Hesse – La Clarté et l’Eveil. Du Démoniaque en Littérature

  • Leili Anvar, Maître de conférences à l’INALCO, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, Docteur en littérature persane ; Rumi, Moïse et le berger ou les vertus transformantes du Verbe
  • Jean-Charles Darmon, Directeur adjoint de l’Ecole Normale Supérieure, membre de l’Institut Universitaire de France, Professeur de littérature française à l’Université de Versailles Saint-Quentin ; Lire Montaigne : entre crise de l’humanisme et nouvelles formes de pensée morale
  • Jacqueline Risset, Poète, critique littéraire et traductrice de Dante, Professeur de littérature française à l’Université de Rome III ; Outrepasser l’humain par les mots

Journée animée par Jacques Munier, producteur à France Culture

Inscription indispensable
par E-mail à l’adresse info@fondationostadelahi.fr
ou par téléphone au 01 45 05 33 63

AUTRES ACTUALITES

Lors de sa dernière session ministérielle de Juillet, le Conseil Economique et Social des Nations-Unis (ECOSOC) a accordé le Statut consultatif spécial à la Fondation Ostad Elahi. Ce statut vient récompenser les travaux que la Fondation mène depuis 3 ans pour l’ECOSOC et l’ensemble de ses activités pour promouvoir l’enseignement, la recherche et la diffusion de l’éthique au niveau national et international.

PUBLICATIONS AUX EDITIONS DE L’HARMATTAN

L’archet et le lutrin – Enseignement et foi dans la poésie médiévale d’Oc ,
S. Thiollier-Méjean, coll. « Logiques du spirituel ». 

La séparation que certains critiques ont établie, non sans quelque raison apparente, entre amour profane et sentiment religieux, est-elle aussi profonde qu’on a parfois voulu le croire ? S’il y a eu, en poésie, cette séparation, n’est-ce pas plutôt parce qu’il y avait eu auparavant un cheminement commun ? C’est la voie qu’explore cet ouvrage.