Vaincre la jalousie

Béatrice Guernier et Agnès Rousseau

L’Harmattan – 2004  – Coll. Éthique au quotidien

Commander sur le site de l’éditeur l’ouvrage en version papier ou le télécharger en version numérique (- 21%)

Pour commander sur Amazon en format Kindle

Lire quelques extraits

 

« La jalousie provient d’un attachement aux choses, d’un désir de possession exclusive…Le jaloux veut pour lui ce qu’il juge bon (argent, pouvoir, richesse, beauté, connaissance, reconnaissance, honneurs, etc.), et surtout, il le veut pour lui tout seul. »

La jalousie est au cœur de nombreux conflits qui déchirent les hommes et à l’origine d’un sentiment d’insatisfaction chronique qui nous empoisonne l’existence. Elle nous rend maussades et agressifs, elle amoindrit nos joies et aiguise notre volonté de nuire, elle exacerbe notre sentiment d’injustice et nous plonge dans un état de négativité et de pessimisme face auquel nous nous sentons souvent impuissants. Et s’il était possible d’y changer quelque chose ? Tel est le pari de ce livre.

A partir d’une analyse à la fois psychologique et spirituelle de l’origine et des effets symptomatiques de la jalousie, il propose de maîtriser en soi ce sentiment par le biais d’exercices pratiques simples et variés. S’appuyant sur des témoignages vivants, il livre des grilles d’interprétation, des moyens d’action et une thérapie de fond qui permettront de vaincre la jalousie de manière naturelle et progressive. Il ne s’agit ici ni de condamner, ni de culpabiliser, mais de se rendre maître en soi-même d’une tendance humaine dont les excès nuisent à notre bien-être.

 

Sommaire

Avant-propos

Définition

Des effets aux symptômes

Thérapeutique

Penser autrement

Agir autrement

Quelques conditions pour réussir

Méthode de détection de la jalousie

Programme pratique pour vaincre la jalousie

En guise de conclusion

Mémento

Lectures

 

Ouvrages de la collection

L’éthique du mensonge

Juger n’est pas jouer

L’éthique des petits actes

Vaincre la jalousie

Changer de regard

L’impact de nos actes

Le bien, qu’en disent les jeunes ?