Le poète Tagore et l’éveil de la conscience

par France Bhattacharya

Résumé

Rabindranath Tagore, à ce jour encore unique Prix Nobel de littérature originaire de l’Inde (1913), fut le poète et l’intellectuel indien le plus connu en Occident où il se fit de nombreux amis. Personnalité éminemment douée et généreuse, il réussit dans tous les genres littéraires, composa plus de mille chansons, fonda une école, puis une université, se préoccupa de développement rural avant tout autre et, à plus de soixante ans, commença de peindre une œuvre originale. Né en 1861 au Bengale dans cette deuxième moitié du dix-neuvième siècle qui vit l’apogée de l’impérialisme britannique, il sut garder, à côté d’un amour passionné pour sa culture et son peuple, une foi indestructible en l’Homme et en son avenir fraternel au-delà des vicissitudes de l’histoire. Il voyagea dans le monde entier pour y parler d’humanisme et refuser le nationalisme alors que l’Europe sortait d’une guerre pour se préparer à une autre et que l’Asie n’était pas la dernière à faire entendre des bruits de bottes. Poète avant tout, son Offrande lyrique, traduite du bengali en anglais par lui-même, puis en français par André Gide, sut toucher par sa pureté lumineuse et sa beauté des lecteurs ignorant jusqu’à l’existence du bengali, sa langue. Ses amitiés avec de grands esprits : le Mahatma Gandhi, Jawaharlal Nehru, Romain Rolland, Bertrand Russell, W.B. Yeats, Albert Einstein, Herman Hesse et Ezra Pound, parmi les plus connus, furent une source de réconfort mais aussi, parfois, d’incompréhension. Tagore est une très belle figure d’homme qu’il faut quelquefois sauver de ses hagiographes.

Œuvres de Tagore actuellement disponibles en français :

  • L’Offrande lyrique (trad. de l’anglais, André Gide), La Corbeille de fruits, Poésie Gallimard.
  • Vers l’Homme universel (trad. de l’anglais, K.Johnston), Gallimard, NRF, 1964.
  • Amal et la lettre du roi (trad. de l’anglais, André Gide), Gallimard, 1962.
  • Le Vagabond et autres histoires (Christine Bossenec et Kamaleshwar Bhattacharya), Gallimard, 1964.
  • Souvenirs d’enfance (Christine Bossenec et Rajeshwari Datta), Gallimard, 1985.
  • La Maison et le monde (trad. de l’anglais, R. Cornaz), Payot, 2002.
  • Gora (M.Glotz et P. Fallon), Le Serpent à Plumes, 2002.
  • Épousailles et autres histoires (Gita Banerji-Delgalian), Félin, 1989.
  • L’Esquif d’or (Gita Banerji-Delgalian), Gallimard « Connaissance de l’Orient », 1997.
  • Quatre chapitres (France Bhattacharya), Zulma, 2005.
  • Charulata (France Bhattacharya), Zulma (sous presse).

Intervention de France Bhattacharya au cours de la Journée de la solidarité humaine 2008, Comment la littérature change l’homme (voir la vidéo)