Introspection et Métacognition : vers une analyse cognitive de la connaissance de soi ?

par Jérôme Sackur

Résumé

La connaissance de soi, ou la conscience réflexive, est l’un des thèmes les plus vénérables de la philosophie, et pour beaucoup le but d’une vie accomplie. Pourtant, la psychologie dite scientifique a pendant une grande partie de son histoire, dédaigné cette question, sans doute par crainte de ne pas pouvoir y mettre en œuvre toute la rigueur d’analyse qu’elle se fixait. Récemment cette attitude a changé dans les sciences cognitives, et la question de savoir comment l’esprit se perçoit, voire construit un modèle de lui-même, est devenue centrale. Je commencerai par mettre en évidence les raisons de ce changement, puis  je présenterai quelques pistes de recherches actuelles. Je défendrai l’idée que l’analyse psychologique de la connaissance de soi doit commencer par distinguer les niveaux d’application de cette faculté, depuis le contexte le plus local jusqu’au niveau global de la connaissance de soi en tant que personne en interaction avec d’autres. Comprendre l’articulation de ces différents niveaux est actuellement un défi majeur pour la psychologie de la conscience réflexive.

Intervention de Jerôme Sackur au cours de la Journée de la solidarité humaine 2012 : Se connaître soi-même, pourquoi ? comment ? (voir la vidéo)