Penser mon essence d’homme

par Christiane Rancé

Résumé

Entre le « Connais-toi toi-même » de Platon, et « l’homme est un animal doué de raison » d’Aristote, la philosophie a, dès l’Antiquité, posé la question essentielle, ces qui suis-je et que suis-je, qui doivent amener à se connaître soi-même. Cette injonction, et les méthodes qu’elle met nécessairement en œuvre pour y répondre, n’a jamais cessé d’animer l’histoire des idées, et de créer de nouvelles disciplines, jusqu’à la psychanalyse.

On pourrait dès lors penser que tout a été dit, ou que le débat est clos.

Pourtant, jamais peut-être cette maxime n’a connu une telle acuité, comme le prouve la multiplication, sur un marché florissant, de « coachings » en tout genre, et de méthodes de développement personnel.

Comment se connaître soi-même, – éprouver son humanité, et partant ses aspirations, ses devoirs, ses attentes et trouver sa voie dans la société – dans un monde de quelque sept milliards d’individus, soumis à la mondialisation du commerce,  au martellement du discours unique des médias et à la dévastation de ses ressources naturelles ? Comment puis-je penser, et penser mon essence d’homme, en toute liberté, dans un monde dont l’histoire des révolutions et des guerres a corseté la liberté du discours ?

Et enfin, quels sont les outils offerts actuellement qui permettent à chacun ce travail fondamental de se connaître soi-même ?

Intervention de Christiane Rancé au cours de la Journée de la solidarité humaine 2012 : Se connaître soi-même, pourquoi ? comment ? (voir la vidéo)