Les modalités et les étapes de la Résurrection des humains dans le Coran à travers une approche renouvelée de quelques passages bibliques

par Geneviève Gobillot

La question de la Résurrection est un thème fondamental du Coran, qui l’évoque de façon explicite dans un très grand nombre de versets. Mais il y fait également beaucoup d’allusions qui n’ont jamais été mises en lumière jusqu’à nos jours, que ce soit par les exégètes ou par les spécialistes.

Ces informations subtiles portent sur tous les aspects du phénomène, mais elles se focalisent en particulier sur la manière dont les humains seront d’abord « réveillés » du sommeil de la mort pour le Jugement dernier. Plusieurs passages bibliques sont mis à contribution pour ce sujet, entre autres l’épisode du retour à la vie des oiseaux d’Abraham (Coran 2, 262, Genèse XV, 7-15), ainsi que de nombreux passages du Nouveau Testament (en particulier l’Évangile de Jean).

En effet, cette question ne peut pas être traitée en profondeur s’il n’est pas tenu compte du rôle de Jésus comme accomplissant les contenus véridiques de la Torah (Coran 3, 50 ; 5, 46) et constituant « une science pour l’Heure » (Coran 43, 61).

En dehors de cette lecture, il est inenvisageable de saisir la portée des arguments coraniques selon lesquels certains de ces êtres humains revenus à la conscience vont se diriger vers la lumière ineffable de la Résurrection qui les recréera pour la vie dans le monde futur, en d’autres termes pour l’entrée au Paradis, tandis que d’autres, en vertu d’un choix délibéré, resteront captifs d’un monde déjà anéanti, comme le préconise I Hénoch 58, 3.

Une telle approche implique la mise à contribution de l’ensemble des procédés coraniques relevant de l’intertextualité : allusions, utilisation de seuils herméneutiques, jeux de mots entre l’arabe et les langues anciennes (en particulier hébreu et syriaque). Elle permet, de plus, de prendre la véritable mesure de la place de la Résurrection dans le texte coranique.