Management et capital éthique de l’entreprise

Organisé par le Comité Intelligence économique du Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France (CNISF )

CNAM
amphithéâtre Abbé Grégoire
25 septembre 2009

Problématique

Les questions d’éthique sont entrées de plein pied dans le champ des préoccupations de l’entreprise, où elles se déclinent dans l’ensemble de ses dimensions (humaine, technique, scientifique, financière, politique).

Pourtant, c’est souvent par contraste, lorsque l’éthique est absente et qu’elle engrange des dysfonctionnements plus ou moins sévères, que l’on prend conscience de sa fonction régulatrice, cohésive et constructive.

En ce sens, il est possible de considérer que toute entreprise, de même qu’elle dispose d’un capital financier, humain ou technique, possède un véritable « capital éthique » qui, construit, géré et développé dans toutes ses dimensions, revêt une importance centrale.

Comment mieux appréhender ce capital éthique, ce qu’il recouvre, ce qu’il implique ?

Comment un ingénieur, souvent investi d’une fonction de management, peut-il exploiter mais également nourrir ce capital éthique pour assumer pleinement sa mission au delà de la seule mise en œuvre de ses compétences techniques ?

Quelle part l’éthique individuelle et sa promotion, mais aussi la dimension culturelle de l’éthique, qu’il faut savoir aborder et traiter dans ses configurations sociales, managériales, internationales et diplomatiques, tiennent-elles au sein de ce capital ?

Telle est la question que souhaite développer le Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France, par l’intermédiaire de son comité « intelligence économique et stratégique ».

La coordination scientifique de ce colloque est assurée par Jean-Pierre VADET et Jean-Michel NICOLAI.

 

Programme

Accueil des participants

Ouverture
Martine CARBONEL, directrice IIM / CNAM.

Introduction, l’ingénieur, l’intelligence économique et l’éthique de l’entreprise.

L’éthique en entreprise.

  • Denis GOGUEL, administrateur d’Ethifinance (agence indépendante d’analyse extra – financière des entreprises), ancien président du comité éthique d’ELF, membre de Total Professeurs Associés.

L’engagement des entreprises au regard du concept de parties prenantes.

  • François FATOUX, délégué général de l’Observatoire sur la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise ORSE.

Du capital humain au capital social.

Sûreté éthique & capital éthique de l’entreprise.

  • Michel JORAS, administrateur du Cercle Ethique des Affaires.
  • Table ronde présidée par André ADDED, vice-président de la Fédération des Professionnels de l’Intelligence Economique (FéPIE) et président de l’Institut Français de l’Intelligence Economique (IFIE).

Les dimensions culturelles pour manager l’éthique et l’intelligence économique.

Penser l’éthique des ingénieurs.

Le management éthique.

  • Christian GANEM, ancien directeur d’usine, consultant indépendant en management des organisations et en coaching, responsable pédagogique du master stratégies et techniques du métier d’organisateur au CNAM-IIM.

Mettre en pratique l’éthique en situation de crise.

  • Michel DESSAIGNE, IRESCA – l’Initiative internationale pour la Responsabilité Sociale des Cadres.

Mutation de l’entreprise et prévention des risques sociaux.

Notation sociale de l’éthique et investissement socialement responsable.

  • Table ronde présidée par Robert SALMON, ancien vice-président de L’OREAL.

La transmission des savoirs de l’entreprise, au regard de la gouvernance des RH par l’lE et l’éthique.

  • Eric VALLIN, consultant, directeur du Master « lE et Compétitivité » à l’ISEAM; co-animateur du groupe de travail « lE et ressources humaines » au Secrétariat Général de la Défense Nationale.

Conclusion en tant que grand témoin du colloque.

  • Yvon GATTAZ, membre de l’Institut, président d’honneur du MEDEF, président de l’Association Jeunesse et Entreprises, président du Syndicat des Entreprises de Taille Intermédiaire ASMEP-ETI.

Clôture.