Comment le développement de l’éthique peut-il contribuer à l’éradication de la pauvreté et de la faim ?

Patronage

Association Internationale des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires (AICESIS)

 

27 avril 2007, Conseil Économique et Social, Paris

Améliorer les conditions de vie, parvenir au plein emploi et réunir les conditions du progrès économique et social et du développement constituent les objectifs majeurs du Conseil Économique et Social des Nations Unies (ECOSOC). Parmi les critères de sélection du thème annuel du Segment de Haut Niveau, l’on choisit toujours un grand thème de politique économique ou sociale d’actualité, afin d’y traiter de questions essentielles.

Lors de la sixième réunion de la session d’organisation de 2007 de l’ECOSOC,  les membres du Conseil se sont prononcés sur le thème du débat thématique de cette session de fond de 2007, et sur celui du premier «Examen ministériel» annuel, qui auront lieu dans le cadre des travaux de Genève.

Le thème du débat thématique de 2007 a été intitulé : «Le renforcement des efforts à tous les niveaux visant à la promotion, favorable aux pauvres, d’une croissance économique soutenue, y compris par le biais de politiques macroéconomiques équitables».

En ce qui concerne le thème de l’Examen ministériel, il est libellé : «Le renforcement des efforts visant à éradiquer la pauvreté et la faim, y compris par le biais du partenariat mondial pour le développement».

La Fondation Ostad Elahi – éthique et solidarité humaine, dont la vocation est de favoriser la solidarité à travers la réflexion et la pratique de l’éthique, a donc proposé d’aborder ce thème sous l’angle de l’éthique en demandant «Comment le développement de l’éthique peut-il contribuer à l’éradication de la pauvreté et de la faim ?».

Galerie d’images