Réalisation de soi et styles d’existence

par Michel Lacroix

Résumé

La notion de réalisation de soi est intimement liée au courant psychologique des années 1960-1970 appelé « mouvement potentiel humain ». Mais la réalisation de soi a été aussi, depuis le XVIIIe siècle, une préoccupation constante de la philosophie : de Hegel à Sartre, de Kierkegaard à Emmanuel Mounier, les philosophes n’ont cessé de s’interroger sur l’ « accomplissement de l’humanité », la « réalisation des virtualités humaines ». De son côté, la littérature moderne a fait du développement de l’individu l’un de ses thèmes privilégiés : l’égotisme de Stendhal, le récit de Goethe dans Wilhelm Meister, le « culte du moi » de Barrès, la quête d’André Gide dans les Nourritures terrestres, pour ne citer que quelques exemples, sont autant de réponses à la question : comment s’épanouir ? Comment accroître son humanité ?

Une fois reliée à ces trois sources (psychologie, philosophie, littérature), la problématique de la réalisation personnelle prend une dimension bien différente de celle qu’elle a souvent aujourd’hui. Elle n’apparaît plus comme une panoplie de techniques de « développement personnel », de « pensée positive » ou de « dynamisation du potentiel humain ». Elle devient une réflexion ample et féconde sur la diversité des styles d’existence.

Intervention de Michel Hulin au cours de la Journée de la solidarité humaine 2011 : Quelle sagesse pour notre temps ? (voir la vidéo)