2015 – Regards croisés sur Ostad Elahi

26 septembre 2015
Fondation Simone et Cino del Duca – Institut de France
10, rue Alfred de Vigny Paris 8e

Argument

Un an après la traduction française d’une anthologie de son enseignement oral [1], et après que le Metropolitan Museum of Art de New York a consacré une exposition à sa musique [2], la Journée de la solidarité humaine a accueilli un colloque autour du legs éthique et spirituel d’Ostad Elahi. Cette manifestation a marqué les 120 ans de sa naissance, en écho au symposium qui avait célébré son centenaire en 1995 en Sorbonne sous l’égide de l’UNESCO, de l’Académie de Paris et du Ministère de la culture.

Depuis cette date, l’œuvre d’Ostad Elahi s’est diffusée bien au-delà du public des spécialistes auquel elle était d’abord confinée. C’est à sa réception plurielle qu’a été consacré le colloque de 2015.

Dans le domaine de la spiritualité, comme dans celui de la musique, Ostad Elahi a toujours cherché à concilier une fidélité à ce que la tradition comportait à ses yeux d’authentique et de vrai, avec le souci d’une recherche personnelle, créative et sans compromis. Cette attitude l’a conduit, sur bien des points, à des innovations hardies. Son œuvre en témoigne ; elle est à l’image de sa vie et de sa personnalité. Élevé en Iran dans un milieu empreint du plus pur mysticisme, voué dès son jeune âge à une vie de ferveur et de contemplation, c’est finalement dans la magistrature qu’il fera carrière, rejoignant ainsi le grand mouvement qui emporte son pays dans la modernité. Mais ce parcours hors du commun n’est que la face visible d’une évolution intérieure dont témoigne l’élaboration, au fil des années, d’une pensée du perfectionnement ajustée à une certaine idée de l’homme, aussi exigeante que généreuse et universelle. Pour Ostad Elahi, la pratique de l’éthique constitue la clé de toutes les vertus véritablement humaines ; elle est aussi la condition d’une solidarité réelle et durable.

La question se pose aujourd’hui de savoir quelles résonances cette œuvre et cette trajectoire de vie peuvent trouver auprès d’un public plus large, dans le contexte contemporain. Des personnalités issues de différents horizons ont été invitées à témoigner et à confronter leurs vues. Ensemble, elles se sont demandé également quelles dimensions ou particularités dans l’œuvre du penseur font écho à leur propre expérience, au regard qu’elles portent sur le monde d’aujourd’hui et sur l’homme en général.

[1] Paroles de Vérité, Paris, Albin Michel, 2014.
[2] « The Sacred Lute: The Art of Ostad Elahi » (The Metropolitan Museum of Art, New York, 5 août 2014-11 janvier 2015).

Programme

  • Film résumant la vie et l’œuvre d’Ostad Elahi, réalisé par Marion Sarraut
  • Conférence d’Anne Baudart, agrégée de philosophie, professeur de chaire supérieure (ENS/Ulm), maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) : Plaidoyer pour l’Universel
  • Pause
  • Débat autour de l’ouvrage Paroles de Vérité d’Ostad Elahi, avec

Paule Amblard, historienne de l’art, spécialiste de l’art chrétien du Moyen Âge, Alain Cugno, philosophe, Marie de Hennezel, psychologue clinicienne, spécialiste de la fin de vie, Philippe Lefait, journaliste

animé par Leili Anvar, maître de conférences en langue et littérature persanes à l’INALCO

 

Les colloques